Vieilles Grolles : les RLO brillent… l’après-midi

Comme chaque année, les RLO de Tourcoing ont fait mieux que bien figurer au tournoi des Vieilles Grolles, organisé samedi 7 avril par le club de Villeneuve d’Ascq sur les installations du Stadium Nord, par un soleil éclatant toute la journée. Et ils peuvent même nourrir quelques regrets, car sans un démarrage poussif ils auraient pu remporter cette édition.

Les Tourquennois devaient en principe accueillir dans leurs rangs quelques joueurs de Phalempin qui ne pouvaient présenter une équipe complète. Dès le premier match contre Leforest (eux aussi incomplets), un ou deux avants renforcent le pack des Rouge et Blanc, mais au niveau des trois-quarts, le choix est fait d’aligner une ligne 100 % made in Tourcoing. Du coup, les deux solides arrières de Phalempin passent… dans le camp de Leforest. Et c’est l’un d’entre eux qui après un plaquage manqué au centre de l’attaque, marque le seul essai de la partie, globalement dominée par le pack tourquennois.

Agaçant, mais beaucoup moins que le deuxième match contre Reims. Cette fois bien réveillés, nos RL0 dominent toute la rencontre, passée presque intégralement dans les 22 mètres adverses. Mais ils multiplient les en-avants à l’approche de l’en-but adverse ; sur une mauvaise transmission des lignes arrière, le ballon est intercepté et les Rémois marquent contre le cours du jeu, pratiquement sur le seule occasion…

Après une bonne soufflante du capitaine Walter, nos RLO relèvent l tête face à la toujours rugueuse formation de Duisans. Là encore, la domination du pack ne se traduit pas par des essais, mais les Tourquennois parviennent à arracher le match nul (0-0).

Après un repas sympathique, reconstituant et très peu arrosé, les Tourquennois attaquent leur quatrième match plein d’ambition contre un de nos adversaires favoris, le LORC. Et c’est Paul, un des deux centres de Phalempin enfin “transféré” dans le camp tourquennois, qui inscrit le seul essai du match. Malheureusement, sur un plaquage, Jotatouage subit un spectaculaire K.O. qui lui vaut d’être conduit au CH Roubaix par les sapeurs-pompiers. Un grand merci à Derrick, joueur du LORC et pompier à Saint-André, qui s’est occupé du blessé de la première seconde jusqu’à son départ dans l’ambulance. Et un grand moment d’émotion quand TOUS les joueurs du tournoi ont fait la haie à notre Jo au passage de son brancard : de quoi choper la chair de poule ! Au passage, le blessé va mieux, il est sorti de l’hôpital avec un traumatisme crânien, on devrait le revoir très vite sur le terrain et au club-house pour qu’il vienne arroser ses aventures !

Le match n’ayant pas repris, Tourcoing l’emporte donc 1-0. Le départ de son joueur ayant motivé nos Rouge et Blanc, c’est plein d’envie qu’ils attaquent la dernière rencontre, contre la solide formation d’Amiens. Et là, le match de rêve : tout s’enchaîne comme par enchantement, percussions des avants, transmissions de qualité, variations de jeu, exploits des trois-quarts. Trois magnifiques essais, “100 %” tourquennois ceux-là, puisque marqués par MMA, Nounou et Oliver, viennent sanctionner cette magnifique performance. Sans doute le match le plus abouti de nos RLO depuis deux saisons.

A l’arrivée, une belle cinquième place, mais quand on revoit les deux matches perdus du matin, on se dit que vraiment, la victoire finale n’était pas loin ! Bravo à tous les avants, tous très bons au point qu’il est difficile de les dissocier (et merci au passage à Claude le Phalempinois) ; au niveau des lignes arrière, coup de chapeau à notre benjamin Criquet qui a disputé l’intégralité des rencontres à l’ouverture, sans une fausse note !

Martinoski

2 RLO 201804077 RLO 201804076 RLO 201804073 RLO 20180407

 

Laisser un commentaire